Dear Visitor, this website uses permanent cookies to ensure data privacy as well as to provide access to special content and technical functionalities. With your consent, we may also use cookies for website analysis. For details and how to give or revoke your consent, read our Data Privacy Statement.

  • EN
Top navigation or filters may restrict results of your search. To see all possible results click here.

Résoudre l'équation de l'innovation

31 August 2021

L'assureur italien Generali et le pôle suisse d'insurtech HITS mettent clairement l'accent sur l'innovation. Danilo Raponi, responsable de l'innovation chez Generali, et Pietro Carnevale, PDG de HITS, décrivent la recette de leur succès.

This page has been translated automatically.

L'insurtech peut être aussi transformatrice pour l'assurance que la fintech l'a été pour la banque, mais il y a encore du chemin à parcourir. En tant que responsable de l'innovation chez Generali, Danilo Raponi est bien conscient que les assureurs ont du retard à rattraper s'ils veulent exploiter pleinement les avantages de la technologie numérique. Il est également conscient que l'innovation requiert une attention particulière.

"Pour Generali, la priorité est de mettre l'accent sur les clients plutôt que sur les produits", déclare-t-il. "Notre objectif est d'être davantage centré sur le client et de nous assurer que nous innovons toujours dans le but d'être un partenaire à vie pour nos clients."

Comme l'explique Raponi, parce que Generali est décentralisé, avec plus de 60 unités commerciales dans le monde, la coordination des projets peut être un défi. Mais comme il le souligne également, l'entreprise a une approche concertée et sans compromis de la digitalisation.

"Nous croyons en l'innovation partout, pour tous", dit-il. "Nous avons lancé un mouvement à l'échelle de l'entreprise pour démocratiser, partager et encourager l'innovation." Il poursuit en disant que créer de la valeur pour les clients signifie s'attaquer à des questions et des problèmes réels - et chaque solution doit être mesurable. "Nous n'innovons pas d'abord pour trouver ensuite un problème correspondant à la solution", dit-il.

En référence au modèle des "Trois horizons de croissance" de McKinsey, où le changement est classé comme incrémental, significatif ou perturbateur, M. Raponi affirme que Generali se concentre sur les horizons deux et trois : le changement significatif et perturbateur.

Financer l'avenir

Pour aider les idées à se concrétiser, Generali dispose d'un fonds d'innovation ouvert à tous. "C'est un moyen de susciter une implication maximale et de cofinancer des initiatives locales et mondiales", explique M. Raponi. "Nous donnons la priorité aux idées audacieuses et en phase de démarrage, et jusqu'à présent, nous en avons reçu plus de 200 et en avons financé plus de 80."

Il s'agit d'un processus très structuré, souligne M. Raponi, basé sur une méthodologie exclusive appelée "We Innovate" et soutenu par une centaine de champions internes qui contribuent à motiver les 70 000 employés de Generali. Il insiste également sur le fait que la collaboration doit être aussi bien externe qu'interne.

"Le manque de collaboration dans le secteur de l'assurance entravera le progrès", dit-il. "Nous avons besoin de plus de corporate venturing et d'interaction avec les insurtechs, afin que l'innovation ne soit pas fragmentée et non ciblée."

Travailler avec HITS

C'est là que HITS (House of Insurtech Switzerland) a un rôle essentiel à jouer. HITS facilite le changement en travaillant avec la communauté des start-up et des acteurs majeurs tels que Generali, avec qui elle entretient une relation fructueuse, et fournit à la fois une direction et un objectif commun.

Pietro Carnevale, PDG de HITS, décrit l'entreprise comme un "studio d'insurtech corp-up qui co-crée et met à l'échelle des innovations centrées sur le client". Selon lui, un tournant décisif pour HITS a été la décision de passer de l'innovation interne à l'innovation ouverte, et il renforce le point de vue de M. Raponi sur la nécessité de donner la priorité aux besoins des clients lors du lancement des projets.

"Nous ne sommes pas un laboratoire d'innovation technologique", précise-t-il. "Nous partons toujours du point de vue du client et des besoins de l'entreprise, et ce n'est qu'ensuite que nous recherchons une start-up capable de fournir la bonne solution."

Lorsqu'il est question d'innovation ouverte, M. Carnevale affirme que HITs la prend au pied de la lettre : "En Suisse, nous partageons avec Generali un espace de 600 mètres carrés où les gens se réunissent pour échanger des idées, et c'est là qu'ont émergé certaines des idées les plus cool de l'horizon 3 - mais nous veillons à ce que chaque solution soit fermement alignée sur les besoins du client. C'est là que l'innovation doit se concentrer."

Le pouvoir du partenariat

M. Carnevale indique qu'il y a généralement entre 10 et 15 innovations en cours de développement, orientées vers les horizons deux et trois. HITS a travaillé sur un certain nombre de projets avec Generali, tous financés par le Fonds pour l'innovation. Parmi les exemples, citons un produit basé sur l'intelligence artificielle qui reconnaît ce que veut un bébé à partir des caractéristiques de ses pleurs ; un produit appelé Smart Savings, qui arrondit le coût de chaque achat que vous faites et ajoute le montant supplémentaire à votre pension ; et une solution d'assurance de gadgets à la demande.

"Comme Generali, nous avons également pour objectif d'être un partenaire à vie pour nos clients", déclare Carnevale. "Cela signifie aller au-delà de l'assurance traditionnelle et ajouter des produits et services qui n'étaient pas possibles auparavant. L'innovation collaborative est le moyen d'y parvenir - avec les besoins des clients au cœur de chaque projet."

User questions

Answered questions


Unanswered questions


Please log in to ask a question.

Views: 770

Downloads: 0

Ratings by number of stars:
0 %
0 %
0 %
0 %
0 %

Page is favored by 0 user.

Contact inquiries: 0